top of page
  • Manon Brousseau

La compassion...

Pour ce billet, une lecture au sujet de la compassion m’a donné le goût de partager avec vous quelques pensées et images cueillies sur internet et aussi dans mon expérience personnelle.

 

Commençons par quelques définitions.

 

« La compassion est un sentiment par lequel un individu est porté à percevoir ou ressentir la souffrance d'autrui et poussé à y remédier, par amour, morale ou éthique. […] 

La compassion dans le christianisme évoque un sentiment de fraternité humaine, qui nous incite à effectuer des actes de charité... et donc à secourir notre prochain. »

Source : Wikipédia


J’ai trouvé cette image qui permet de voir les subtiles différences entre altruisme, compassion et empathie. Ce que ces trois mots ont de semblable, c’est qu’ils nous invitent à des actions et des paroles bienveillantes face aux difficultés des humains que nous côtoyons. 

 

La vie moderne fait que nous avons de plus en plus besoin d’amour et d'encouragements pour traverser les nombreuses incertitudes, douleurs et souffrances qui se présentent sur nos chemins.

 

N’oublions pas d’avoir de la compassion pour les gens que nous aimons bien, mais sachons aussi que chaque être humain qui souffre mérite ne serait-ce qu’un peu de compassion. Il a droit au bonheur et à la libération de la souffrance. Alors, il nous faut parfois apprendre à percevoir « l’autre ou l’inconnu » sans jugement et lui faire vivre une compassion aimante et courageuse en le considérant comme égal à nous.

 

La compassion c’est de l’empathie ennoblie par un idéal. Elle consiste à vouloir accompagner et aider son prochain sans forme d’égoïsme. Lorsque l’on éprouve de la compassion, nous souhaitons libérer l’autre de ses souffrances, quelles qu’elles soient. Nous avons la capacité à ressentir les émotions, la douleur, mais aussi le bien-être et les expériences des gens ainsi que toutes les formes de vie de notre environnement en incluant même la faune et la flore. La compassion est une façon d’élever sa conscience. Elle nous offre des occasions pour poser des gestes de bienveillance, de solidarité, de respect, d’altruisme, de justice, et d’égalité envers tout être vivant. La compassion c’est le signe que l’amour inconditionnel existe.

 

Petite réflexion en terminant :  

Il vous arrive sûrement d’être là pour les autres lorsqu’ils éprouvent de la douleur, qu’elle soit physique, psychologique ou autre. Mais lorsque cela vous arrive personnellement, êtes-vous capable d’être aussi bienveillant envers vous-même ? Vous devriez l’être, c’est ce qu’on appelle l’« autocompassion », ce n’est assurément pas de l’égoïsme... et puis, j’espère que vous pouvez aussi accepter la compassion qui peut vous être offerte.

 Lise Fréchette

 

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page