top of page
  • Manon Brousseau

« Des ronds dans l’eau »


Aujourd’hui, ce sont les paroles d’une chanson de Françoise Hardy qui seront le fil conducteur de ma réflexion. Je partage ce texte intitulé « Des ronds dans l’eau » en commentant certains passages.

 

« Tu commenças ta vie tout au bord d’un ruisseau. Tu vécus de ces bruits qui courent dans les roseaux, qui montent des chemins, que filtrent les taillis, les ailes du moulin, et les cloches de midi. Soulignant d’un sourire la chanson d’un oiseau, tu prenais du plaisir à faire des ronds dans l’eau. » 


Qui n’a pas fait tant de fois ce petit exercice en étant souriant et fasciné par le « plouf » et les cercles concentriques lorsque le caillou frappait l’eau ? En grandissant, une option nouvelle s’ouvrait à nous. Nous essayions de trouver une roche plate pour qu’en la lançant sur l’eau, elle fasse plusieurs bonds. Ce qui nous émerveillait plus jeune, on l’a ensuite partagé avec les enfants et petits-enfants. Quels que soient les moments où cela s’est passé, nous conservons précieusement l’émerveillement ressenti lors de cette activité si simple.

 

Aujourd’hui, tu ballottes dans des eaux moins tranquilles.

Tu t’acharnes et tu flottes, mais l’amour, où est-il ?

 

Il est là l’amour d’abord en toi par la bonté, les services que tu rends et les gentillesses que tu sèmes autour de toi. Il est là tout près dans les personnes que tu aimes et côtoies. Il est bien plus près que nous le pensons. Il vient tous les jours nous rendre heureux si on prend le temps de le chercher et de le trouver dans tellement de situations de notre quotidien. Bien sûr, il ne faut pas nier que certains jours, il nous arrive des blessures, ou incidents, mais grâce à une introspection positive et consciente, on retrouve le sens de ce qui nous arrive et du même coup on reprend la route sur notre chemin de vie.


L’ambition a des lois, l’ambition est un culte.

Tu voudrais que ta voix domine le tumulte.

 

Tu voudrais que l’on t’aime un peu comme un héros, mais qui saurait quand même faire des ronds dans l’eau.

 

La vie c’est comme ça, mais c’est fatiguant d’agir toujours avec la pression d’être une merveilleuse personne, la plus belle, la plus aimée, la plus chanceuse, etc. Oui, l’ambition a ses lois et parfois, le héros épuisé se sent plutôt comme un « zéro » et il aimerait bien se reposer et reprendre son petit jeu de faire des ronds dans l’eau. Quand la pression devient trop forte, il devrait revisiter l’intérieur de son cœur profond et y découvrir qu’il peut simplifier sa vie, qu’il peut donner plus de temps aux activités qui le rapprochent de la nature et des personnes aimées. Il peut ralentir le rythme des actions et éléments qui nourrissent plus son ego que son bonheur réel. Il n’en tient qu’à nous de choisir l’amour, les rires, la joie, la simplicité…

 

S’il y a tous ces témoins que tu veux dans ton dos. Dis-toi qu’ils pourraient bien, devant tes ronds dans l’eau, te prendre pour l’idiot, l’idiot de ton village, qui lui est resté là pour faire des ronds dans l’eau.

 

Moi je pense que les gens allumés ne verront pas l’idiot du village qui fait des ronds dans l’eau, mais la belle personne qui sait réfléchir sur le sens de sa vie et qui est capable de s’accorder un répit au besoin. Ils verront un adulte qui a conservé son cœur d’enfant. Cette personne sera heureuse, amoureuse, tendre et lors de moments pénibles, elle aura la force qu’il faut pour rebondir comme les cailloux qui par une forte poussée font des sauts et flottent sur l’eau. 


Je termine en pensant que les ronds dans l’eau partent du centre pour constituer des dizaines de cercles qui s’agrandissent. Ils me font penser que nous les humains, disposons de la même possibilité, celle de vivre à partir de l’amour profond de nos cœurs tout en laissant autour de nous des traces d’amour.

Lise Fréchette

 

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires

Noté 0 étoile sur 5.
Pas encore de note

Ajouter une note
bottom of page