top of page
  • Manon Brousseau

Association pour la protection des plans d’eau de Weedon | Mars 2023

Dernière mise à jour : 22 août 2023



Quel est notre rôle :

  • La mise en place et le retrait des bouées de navigation à chaque saison sur la rivière Saint-François, la rivière au Saumon et le lac Louise;

  • Au lac Louise, mise en place d’un corridor de navigation en plus de bouées de sensibilisation à la présence du myriophylle à épis;

  • La sensibilisation auprès des plaisanciers concernant les plantes envahissantes comme le myriophylle à épis;

  • Mandater des professionnels (études sur la faune, la flore et l’érosion des berges);

  • Sensibiliser les plaisanciers à la conduite responsable sur nos plans d’eau.

Vous aimeriez en savoir plus, veuillez consulter notre site web à l’adresse suivante : https://apweedon.com


Notre problématique majeure, le myriophylle à épis :


Il faut savoir que, dans l’une de nos études faites en 20191, neuf herbiers dominés par le myriophylle à épis ont été inventoriés, dont deux faisant plus de 50 000 mètres carrés. Lorsqu’elle arrive dans un lac, cette espèce a la possibilité d’envahir de manière importante celui-ci et de restreindre considérablement les usages (pêche, baignade, promenade en embarcation). Les recommandations du rapport : libérer les zones de fort achalandage par la pose de toiles de jute à court terme et délimiter des corridors de navigation sur le lac en prenant soin, lorsque possible, d’éviter les herbiers de myriophylle à épis afin d’en limiter la propagation.


En 2021, le Regroupement des associations pour la protection de l’environnement des lacs et des bassins versants (RAPPEL) (https://rappel.qc.ca/) avait mentionné qu’il en coûterait plus de 7 MILLIONS de dollars pour parvenir à contrôler le myriophylle à épis sur nos plans d’eau. Oui, vous avez bien lu ! C’est pour cette raison que L’APW a fait une demande de subvention auprès de la Fondation de la faune au Québec de l’ordre de 75 195 $ dont 30 % doit être assumé par l’APW. Cette somme, si octroyée, servira à l’épandage de toiles afin de réduire la propagation de la plante. Nous sommes conscients que cette somme est colossale, mais nous devons commencer en quelque part. Ultimement, si nous laissons aller nos plans d’eau, des conséquences irréversibles pourraient se produire (la valeur de nos propriétés pourrait baisser, l’achalandage des commerces de la région pourrait diminuer réduisant ainsi le nombre d’emplois pour nos citoyens). Nous sommes donc tous concernés par cette problématique!


Aidez-nous en devenant membre : https://www.apweedon.com


Merci à nos partenaires :


0 vue0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page